Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 11:23

couvartisans

Il n’est qu’un tout petit nombre de villes dans le monde qui puissent prétendre à une forme d’éternité.

Istanbul est de celles-là.

Innombrables sont en effet, aux quatre coins de la ville, les gîtes où se tapit dans l’ombre une population de forgerons, de ferblantiers, de dinandiers, de corroyeurs, de bourreliers, de cordonniers, de tisserands, de luthiers, de menuisiers, de mécaniciens et de réparateurs de matériel en tout genre.

Damien Guillaume donne à voir l’envers du spectaculaire décor du Grand Bazar. Il nous montre des hommes au travail qui, dans l’accomplissement de cette tâche, ne participent d’aucun faste. Et si plusieurs de ses photos apparaissent incontestablement comme une sorte d’hymne aux charmes ambigus de la déréliction, toutes sont pour l’essentiel un hommage au travail humain, à une sorte d’humilité dans l’exécution de ce travail, dans la façon d’occuper l’espace et d’y assumer sa condition.

Pour célébrer ces hommes au travail, Damien Guillaume use de peu d’artifices mais sans se les interdire complètement : choix de coloriser ses clichés mais aussi goût pour les contre-jours, les contre-plongées, les approches obliques, les décentrements, les jeux de miroirs, avec leur cortège de reflets, d’irruptions lumineuses et d’obscurcissements, parfois surprenants.

Né en 1978 à Besançon, Damien Guillaume vit et travaille à Paris depuis 2007. Il travaille pour la presse, l’édition et la publicité.

Il développe également un travail d’auteur qui questionne principalement le corps, l’intime, l’espace et la mémoire.

Ses séries «Mythes décisifs», «Natures mortes» et «déréalisation» ont fait l’objet d’expositions en galeries ou lors de festivals photographiques, en France et à l’étranger.

Il est l’auteur des photographies de différents ouvrages dont La Turquie Biblique et Voyage au coeur de la Turquie.

Il est représenté par l’agence révélateur.

www.damienguillaume.com

> relations presse livre et exposition / olivierbourgoin@agencerevelateur.fr / +33 (0)6 63 77 93 68 <

> communiqué de presse < Damien Guillaume Istanbul  Les derniers artisans

Textes de Jean-Michel Belorgey

Préface de Ara Güler

Éditions Empreinte Temps présent

80 pages, 40 photographies reproduites

20 x 20 cm

19,90 €

ISBN : 978-2-35614-061-6

Parution : octobre 2013

Damien Guillaume

Istanbul

Les derniers artisans

© Damien Guillaume / agence révélateur © Damien Guillaume / agence révélateur

« En regardant ces photos, j’ai l’impression d’examiner une radiographie. Et je dé- couvre des gens, qui sont les miens, leur vie fait partie des fragments de ma vie. On dirait que ces photographies nous ont saisis à jamais. Des travailleurs, des ouvriers, des artisans s’offrent à nos yeux selon un ordre de composition bien pensé. L’oeil situé de l’autre côté de l’objectif est en quête d’une vision réaliste et il est porteur d’un regard prémonitoire. »

Extrait de la préface de Ara Güler

« J’ignore tout autant d’où [Damien Guillaume] tient le goût et la vive intuition que révèlent tout ensemble les images recueillies à cette occasion d’un climat humain très singulier. Mais je sais qu’il s’est produit là une ou plusieurs sortes de vraies rencontres. Car ce que Damien Guillaume donne à voir de l’envers du spectaculaire décor que l’un des plus anciens et des plus célèbres emporiums du monde persiste, en dépit des tremblements de terre, des incendies, des pillages, des occupations, des crises économiques, de la mondialisation, à proposer aux flâneurs qui le parcourent, n’a, et cela n’allait pas de soi, que peu de rapport avec l’imagerie que le Grand Bazar a inspiré aux graveurs et aux peintres de la grande époque ou même aux photographes et auteurs de cartes postales de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. [....] Il y est montré des hommes au travail. Qui, dans l’accomplissement de ce travail, ne participent d’aucun faste. Ni ceux du Grand Bazar, vers lequel leurs activités ne sont peut-être d’ailleurs pas exclusivement tournées. Ni ceux de l’artisanat à son époque de splendeur (car il y a bien dû en avoir une). Ni ceux de l’industrie tels que célébrés par les photographes de l’ethos industriel.

Extrait du texte de Jean-Michel Belorgey

Partager cet article

Repost 0
Published by karavanseray - dans ANNONCE CULTURELLE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de karavanseray
  • : Ce blog est destiné aux associations (et entreprises) françaises et de culture moyen-orientales, aux artistes souhaitant recevoir des conseils en matière de gestion, d'organisation, de demandes de subventions, etc... hors activités politiques et cultuelles, et souhaitant faire connaître leurs activités en France, en Turquie et dans les pays du moyen-orient.
  • Contact

Recherche

Archives